lundi 11 juin 2018

Comme un collégien

John Le Carré




Le sujet (Claude Mesplède)

Mon nom est rouge

Orhan Pamuk



jeudi 1 mars 2018

L'autre qu'on adorait

Catherine Cusset




Le sujet (éditeur)

lundi 1 janvier 2018

The underground railroad

Colson Whitehead




Le sujet (éditeur)

Une vie comme les autres

Hanya Yanagihara




Le sujet

dimanche 13 août 2017

Les fantômes du vieux pays

Nathan Hill




Le sujet (éditeur)

dimanche 25 juin 2017

Nord et Sud

Elizabeth Gaskell




Le sujet (éditeur)

C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du
Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports
difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton. En même temps qu'un étonnant portrait de femme dans l'Angleterre du milieu du XIXe siècle, Elizabeth Gaskell brosse ici une de ces larges fresques dont les romanciers victoriens ont le secret. 

Mon avis

J'ai aimé... assez/beaucoup

Voilà longtemps que je souhaitais livre cet ouvrage que j'imaginais je l'avoue un peu plus orienté histoire et sociologie que roman sentimentale.
Une grande partie du roman s'articule en effet autour d'une histoire d'amour naissante entre deux personnages que tout oppose (bien sûr), à la manière d'Orgueil et Préjugés de Jane Austen.
Sauf que dans ce livre, la partie société, environnement sociologique est autrement plus intéressante et fouillée que dans le classique (et néanmoins excellent) Orgueil et Préjugés. Et tant mieux!

Elizabeth Gaskell décrit très bien cette différence entre le Nord et le Sud et de l'Angleterre de l'ère industrielle que tout oppose : le Nord avec ses usines, ses ouvriers et ses grèves, la pollution (incarné par le personnage John Thornton patron d'une usine de fabrication de tissue), et le Sud avec sa population beaucoup plus rurale et une vie plus simple et plus lente (incarné par le personnage principal de Margaret Hale, fille de pasteur). L'auteur fait se confronter les deux mondes et la discussion est intéressante et beaucoup moins superficielle que ce que je n'aurais pu imaginer. Je pense que c'est pour beaucoup dans le succès de ce livre. 
C'est en tout cas un roman que je recommande, qui réjouira les lecteurs en attente d'intrigue sentimentale mais qui n'est cependant pas un roman futile, avec un fond historique intéressant.